Rechercher dans ce blog

dimanche 30 mars 2014

Test Metal Gear Solid : Ground Zeroes


Yop ! 

 Metal Gear Solid : Ground Zeroes ayant subi la colère de ce que l'on peut encore appeler aujourd'hui "Joueurs", faut-il vraiment encore s'attarder sur la durée de vie de ce titre ou passer directement à la partie principale : le Jeu ?

Oui le prologue du prochain MGS The Phantom Pain est court, mais depuis quand un jeu dit "court" ne peut procurer aucun plaisir et ne vaut pas la peine d'être joué ?
 Les vrais fans savent qu'on ne peut juger un MGS à sa durée de vie mais aux sensations qu'il procure de par sa narration et son genre principal, l'infiltration.

"Pour nous il n'y a pas de victoire"  - Big Boss

 

Ground Zeroes fait suite directe au précédent opus sorti sur PSP 3 ans plus tôt, Peace Walker. En bref, Paz a été capturée par Cypher pour récolter toutes les informations sur la MotherBase de Snake et Miller. Chico, parti la sauver se fait à son tour capturer. Snake part donc les secourir, Paz étant une source d'informations concernant l'emplacement de Cypher. C'est donc à la veille de l'inspection de la sécurité nucléaire à la MotherBase que Snake part pour Cuba...

"Nous ne sommes pas des mercenaires. Ni légion étrangère. MSF est un business. Un business d'un nouveau genre." - Miller

 

Le jeu commence en se servant de la même cinématique que le trailer, avec Here's to you de Joan Baez qui fait toujours son petit effet. Une première façon de nous en mettre plein les yeux, dans tous les sens du terme, avant de voir la bête.
N'ayant pas encore de PS4/ONE, j'ai donc pris la version Xbox360 du jeu. Et très franchement à part quelques soucis de textures et clippings ici et là, le jeu reste à peu près identique aux versions NextGen.


Une fois que l'on s'est bien essuyé, et sans temps de chargements, le jeu s'offre à nous. Manette en mains, on peut la reposer aussitôt et contempler le jeu et la patte artistique des nombreux effets de lumières ! Le jeu est sublime !
Que ce soit au niveau de la pluie qui tombe, l'humidité des rochers, la texture malgré le fait que dés qu'on approche un peu trop, celle-ci vire au flou pixelisée (sur 360), les lumières dues aux éclairages des lampadaires au loin sont vraiment magnifiques ! Le Fox Engine fait des prouesses !
Snake est lui aussi très bien modélisé, sa tenue, son visage montre bien que l'on passe un grand cap.

Photo prise avec ma 3DS, forcement la qualité n'y est pas mais cela vous donne un petit aperçu.

Suite à l'admiration jubilatoire, on peut remarquer plusieurs nouveautés. 
Le radar disparait laissant la place à un mode observation, permettant de cibler nos ennemis à la manière d'un Far Cry 3 par exemple. Mais heureusement ce système ne rend pas le jeu plus facile pour autant.
Le système de Codec a pour le moment disparu. Il suffit désormais d'appuyer sur une touche de la manette pour appeler Miller. Peut être reviendra t-il dans The Phantom Pain.
L'interface des armes est en temps réel à la manière d'un Resident evil 5.   
A l'aide de l'Idroid, vous pouvez accéder au menu donnant l'accès aux informations de la mission, les cassettes de Chico récupérées, l'appel de l'hélico et surtout la carte.
Là aussi, des marqueurs peuvent être utilisés sur la carte afin de pouvoir s'y repérer, car la prison est un vaste terrain de jeu.

 Il faut quand même le dire, la prison est vraiment grande ! Permettant aux joueurs d'utiliser chaque zone pour arriver à ses fins, et de jouer de différentes façons. C'est en cela que le replay prend sens, car pour arriver à un final de rang S, il faut connaître toutes les zones de la map et savoir quels chemins prendre pour ne pas se faire voir.

Snake s'est vraiment amélioré au niveau du gameplay ! En effet, il est nettement plus fluide, son système de visée est rapide et direct, il peut sprinter, faire un plongeon après une course pour éviter la lumière, la possibilité de faire des roulades et de tirer en rampant à la manière d'un Resident Evil 6. Mais ce n'est pas tout, David Hayter ne participant pas à ce cinquième opus, il laisse sa place à Kiefer Sutherland (24h Chrono), qui donne un nouveaux souffle à la voix de Snake et se débrouille bien.

Les techniques de CQC sont aussi de la partie, sans grand changement, ainsi que les techniques pour surprendre l'ennemi pour l'interroger, ou le tuer.

Concernant l'IA, elle est plutôt bonne, intelligente quand elle le veut. Il est important de bien planifier ses mouvements avant de sortir de son trou, l'IA bougeant à 360° et non plus en ligne droite dans de simple couloirs, ça fait plaisir. Équipés de lampes, les soldats ennemis scrutent chaque recoin, il faut donc faire preuve de prudence, car une fois vu, la partie se corse ! Une musique s'enclenche dés que le garde s’aperçoit d'une présence jusqu'au moment où celui-ci nous voit, ce qui enclenche un Bullet Time ultra classe nous permettant de neutraliser le garde avant qu'il n'enclenche l'alerte générale ! Bien sur le Bullet Time peut être enlevé dans les menus. Si l'alarme se déclenche, il ne reste plus que vos jambes pour courir et trouver un endroit pour faire profil bas le temps que tout se calme. Tirer sur les soldats un à un ne sert à rien car les renforts arrivent très vite accompagnés de chars, et on est facilement débordé par la situation pour au final subir un  "Snake ? Tu m'entends ?! Snaaaakkkkeee" !


"Tu as tout laissé derrière toi : ton pays, ton identité, ton passé et tes idéaux. Mais il reste une chose que tu n'as pas abandonnée." - Miller

 

Armé d'un fusil d'assaut et d'un pistolet tranquillisant (il est possible de récupérer d'autres armes sur les ennemis et dans les bonus à débloquer), Snake se faufile dans la base tel un serpent.
MGS c'est avant tout un formidable jeu d'infiltration. Alors qu'en est-il avec Ground Zeroes ? 
C'est surement le point fort de ce prologue ! Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à jouer à un jeu d'infiltration : regarder à droite, à gauche si l'ennemi est là, observer le terrain pour savoir quel chemin prendre... Vraiment la peur de se faire prendre n'a jamais été aussi forte ! On prend son temps pour avancer, enfin la première fois. Sans le radar, le rendu est très réaliste ! Dés que les projecteurs s'orientent vers nous il est possible de plonger en avant pour éviter son rayon et ne pas se faire voir. Pour moi il est le meilleur MGS niveau infiltration et c'est tout le charme de ce prologue, un vaste terrain de jeu que l'on s'amuse à refaire afin de trouver le meilleur cheminement et devenir le roi de l'infiltration. Courir partout et se faire voir pour le finir à temps record n'a jamais été le but de GZ et de Kojima, seuls les Vrais profiteront vraiment de cette expérience.


"Nicolas et Bart, deux prisonniers injustement exécutés...qui serviront d'exemple."  

 

Concernant la musique, on retrouve une nouvelle fois Harry Gregson-Williams aux commandes de ce prologue, déjà présent depuis le second épisode. Elles sont comme à l'habitude, dynamiques, mouvementées et on ressent l'action lorsque l'on est repéré ou lors des phases d'évasion en hélicoptère qui pour le coup, nous plonge dans la scène à fond ! Il faudra attendre la suite au prologue pour entendre de vraies mélodies.


 "Cet endroit ne sera plus mon paradis" - Paz

 

En plus d'une expérience au plus profond de l'infiltration, Metal Gear Solid : Ground Zeroes se termine avec une fin magistrale et très émouvante qui présage l'aspect sombre de ce que sera The Phantom Pain !
Alors qu'en est-il de la durée de mon premier run ? Aller, soyez honnêtes vous n'attendez que ca depuis le début de mon test n'est ce pas ? 
L'image ci-dessus vous montre que j'ai quasiment mis 3h pour ma première expédition ! Certes c'est court mais j'ai pris plaisir à y aller doucement, découvrir la map... Surtout que je me suis fait voir pas mal de fois, car il faut un petit temps d'adaptation au début. Ce qui explique mon Rank E tout pourri mmmhhhhhhh.
Il est possible de l'améliorer, en ne se faisant pas voir, sans déclencher l'alerte, sauver les prisonniers de la prison, éviter le game over...

J'avais 9 % de taux de complétion à la fin de la mission... ce qui veut dire qu'il y a encore pas mal de choses à faire pour atteindre les 100 % ! Le jeu se base vraiment sur le système de scoring.

Une fois fini, un mode de difficile se débloque, et clairement le jeu est beaucoup plus dur, l'IA ne vous lâche plus, vous tue en très peu de balles, l'alarme se déclenche très vite ne laissant que quelques secondes au Boullet Time... c'est avec ce mode que l'aspect infiltration est encore plus apprécié ! 1h30 pour ce second run et un rank C, mais une fois qu'on connait l'endroit des objectifs et la map, le jeu va très vite ! Mais après tout, c'est à nous, joueurs, de rendre l'expérience de jeu intéressante.



 "Je m'appelle Paz, et je ferai tout pour protéger mon nom." - Paz

 

En plus des armes, mode de difficulté débloqué, les différentes missions annexes sont aussi accessibles ! 
4 missions annexes et une mission secrète sont proposées. 
Chaque missions proposent divers scénarios afin de profiter de l'expérience du jeu et de voir ce que peut faire le Fox Engine,de jour par exemple et d'en savoir plus sur la période du jeu.
Les différentes missions se déroulent sous plusieurs aspects de la journée. Le rendu est agréable, permet de bien profiter de la beauté des décors, même s'il est moins peaufiné de nuit sous la pluie. 
Les missions ne sont pas très longues, comptez 30/40 minutes pour en venir à bout les premières fois et selon les modes de difficultés. Car de jour, il est beaucoup plus facile de se faire voir ! Une fois finies, un chrono se débloque pour chacune des missions, ce qui accentue l'aspect scoring du jeu.
Rien d’exceptionnel dans ces missions mais cela nous permet de passer encore plus de temps et de profiter de ce MGS. 
Une des missions contient un petit mystère qui vous fera bien rire et montre à quel point Kojima est un gros génie mental de la mort ! Rien que ça !

La dernière mission secrète se débloque en récupérant des badges "XOF" dans la mission principale du prologue. Un bon challenge surtout sans soluce pour les récupérer ! La mission secrète étant différente pour les versions Sony et Microsoft.


"Je suis fait pour me battre. Je suis une arme." - Snake

 

Ce Metal Gear Solid vaut-il vraiment le coup ? Et bien oui et non. 
Oui, car ce Ground Zeroes possède un univers cohérent, réaliste du à la patte artistique du jeu donné par les éclairages, la pluie, les bruits, les animations, et l'infiltration au sommet de son art ! Malgré les problèmes de texture, le style est plus travaillé ailleurs ce qui permet de passer à coté de ses petits problèmes non majeurs. Kojima sait porter les efforts au bon endroit. Concernant la dualité entre la Current Gen et Next Gen, il y a la perte de résolution , les textures baveuses et la fluidité d'images. Malgré tout la versions 360, reste très belle et on ne remarque  très peu les soucis d'alliasing... 
A travers les cinématiques, Kojima offre de très bons plans séquences, digne des plus grands films d'action, dont lui seul à le secret ! Concernant la durée de vie, des missions annexes, chrono sont là pour augmenter celle-ci, mais même pour la mission principale, c'est à nous de rendre le jeu intéressant, se donner des défis, éviter les marquages, éviter de se faire voir en faisant attention aux moindres bruits de pas, de toux... Mais surtout découvrir les nouveautés d'un MGS Next Gen, et voir ce qui nous attend dans The Phantom Pain. Oui clairement ce prologue vaut le coup...enfin pour les fans.
Bien sur, si l'on ne connait pas la saga des MGS, je ne vous conseille pas ce jeu. Déjà parce qu'il s'agit d'un prologue, et qu'il fait suite direct au précédent opus Peace Walker. Et quand on ne connait pas le papa qui est derrière, on peut facilement prendre le jeu pour une arnaque et ne pas voir les nouveautés et la claque à prendre. 

C'est avec plaisir que l'on retourne sur ce Metal Gear Solid : Ground Zeroes, et profiter pleinement de cette expérience proposant un jeu d'infiltration comme on en attend depuis longtemps ! 
L'attente de The Phantom Pain va être très longue !


Publié le 30/03/2014









dimanche 23 mars 2014

Première vidéo pour Assassin's creed 5 !

Yop !

"Qu'ils mangent de la brioche !"
Marie-Antoinette



Depuis ce début de semaine, pléthore d'informations sur le prochain AC d' Ubisoft. Les premières images, informations sur l'histoire, et maintenant une petite vidéo teaser affirmant bien que l'époque choisie est la France sous la Révolution !

Le jeu se nommera donc "Unity" pour le moment et je vous conseille de lire un bon dossier préparé par la rédaction de Gameblog.fr , si ce n'est déjà fait.

D'après la page Facebook du jeu, cet épisode serait en développement depuis 3 ans (On nous avait fait le coup avec AC3 alors j’espère que ces 3 ans auront suffi à bien développer l'intrigue et proposer un jeu sans trop de bug..), que cette vidéo serait un aperçu "in-game". 

On reste un peu sur sa faim mais cela nous permet de savoir que le jeu se déroule bien en France, avec une bonne guillotine en prime ! 






Il ne reste plus qu'à attendre les grosses informations et un vrai trailer du jeu. L'E3 va être grandiose cette année !

Annoncé pour fin 2014 exclusivement sur PS4, XboxOne et PC.

Alors heureux ? 

Publié le 23/03/2014


mercredi 19 mars 2014

Premières images pour Assassin's creed 5 !

Yop !

Je vous en parlais récemment, d'après certaines sources, le prochain Assassin's creed se déroulerait en France
Confirmation aujourd'hui avec la fuite de quelques images par Kotaku ! 


N'ayant pas encore de titre défini ni de réelles informations données par Ubisoft, le prochain AC est pour l'instant nommé Unity et se déroulerait à Paris au XIXème siècle.

Notre Dame, la Seine et des bâtiments célèbres de Paris font leur apparition dans ces images. Seulement, elles ne sont pas tirées du jeu final ! Ce ne sont que des images du développement.

Malgré tout, le jeu à l'air d'avoir "de la gueule", reste à voir le jeu en mouvement lors des différents trailers à venir. De plus, avec le moteur AnvilNext sur Next Gen il y a moyen d'avoir un très beau jeu. 

Reste à savoir si la rumeur de deux AC, un sur current Gen et le 5 sur Next Gen, sortant cette année s'avère vraie. 

En attendant, voici les images tant attendues !







Publié le 19/03/2014
Source : Kotaku

mercredi 12 mars 2014

Premières informations sur Assassin's creed 5 ?


Yop ! 

Le mois de mars est pour chaque fan de la série Assassin's creed, la période des annonces des futurs AC.
Et pour le cinquième épisode, attendu par tous les fans, la période idéale serait la Révolution Française. Longtemps demandée par les fans, Ubisoft sortirait le grand jeu pour ce nouvel opus. La Chine ou L’Égypte étant aussi demandées. Cependant après plusieurs rumeurs et gros dossiers proposant des indices sur celui-ci, je vous propose celui de Gameblog,  les premières informations tombent...enfin d'après une certaine source dont seul Gameblog possède le secret.

C'est donc bien confirmé, Paris et la révolution française seront l'époque de ce nouvel Assassin. Mais pas que. Une autre époque serait également de la partie, proposant des allers-retours entre les deux.

Quand au nouvel Assassin, déjà teasé d'après une photo volée, il s’appellerait Arnaud. Prénom qui serait orthographié "Arno". D'origine germanique il symboliserait l'aigle, tout comme Altair, Ezio...

Arnaud aurait-il déjà été teasé ?

Au niveau de l'équipement, de nouveaux gants métalliques seront accessibles. Pour quelles utilisations ? Armure ou possibilité de grimper à certaines parois tels le crochet dans Revelations.

Les premiers visuels montreraient la cathédrale de Notre-Dame. Entre les hautes tours et gargouilles, ces nouveaux terrains de jeux feront notre bonheur en tant qu'Assassin.

Autre point important, le jeu proposerait un mode Co-op ! Une première dans la série, mais intéressant s'il est utilisé à bon escient.  Le jeu serait par contre réservé à la Ps4 et One ! Enfin un épisode Next Gen ! Avec toutes les possibilités que proposent les nouvelles consoles on peut s'attendre qu'à du bon.

Enfin, le premier trailer s'annoncerait assez violent puisqu'il présenterait Paris sous une vague sanglante. Tandis qu’un second trailer devrait présenter le nouvel Assassin en parallèle à la vie d'un bourreau de leur enfance à l'âge adulte. 

Il faudra donc attendre de vraies annonces officielles avant de s'emballer, mais de mon point de vue je pense que Gameblog et la plupart des autres sites ont déjà pu voir le jeu. Gameblog ayant peut être eu l'exclu de dévoiler certains indices avant l'annonce, qui pourrait bien paraître d'ici la fin de la semaine. 

Publié le 12/03/2014
Source : Gameblog.fr

mardi 11 mars 2014

Des photos anxiogènes provenant du passé !

Yop ! 

Je vous propose un petit voyage dans le passé à travers une sélection de photos toutes plus anxiogènes les unes que les autres. Entre photos de population et de personnalités connues, comme Chaplin ou Elvis, voici un bon moyen de voyager au siècle passé..

 Des images puissantes et rares présentées par Reddit de chez epicnesshunter.
Voici un aperçu :

Une femme avec une poussette qui protège des attaques de gaz en 1938
Le déballage de la tête de la statue de la Liberté en 1885

Elvis Presley à l’armée en 1958


Charlie Chaplin à 27 ans en 1916


Les tests des nouveaux gilets pare-balles en 1923


Le désastre de l’aéronef allemand Hindenburg au New jersey le 6 mai 1937

Une arménienne de 106 ans garde sa maison en 1990


Le Ronald McDonald original en 1963

Un soldat partage des bananes avec une chèvre pendant la bataille de Saipan en 1944

La construction du mur de Berlin en 1961


Walter Yeo, l’une des premières personnes à avoir subi une opération de chirurgie plastique et de transplantation de peau en 1917


Martin Luther King et son fils retirent une croix brûlée de leur cour en 1960

Une mère cache honteusement son visage après avoir mis en vente ses enfants à Chicago en 1948

Un garçon autrichien reçoit de nouvelles chaussures durant la Seconde Guerre mondiale

Les officiers et élèves officiers nazis célèbrent Noël en 1941

Le reste des photos sont sur ce site
Ces images nous font traverser les époques et voir que le monde évolue sans cesse, certaines peuvent choquer, d'autres étant émotives. Et vous, quelle est la photo qui a le plus retenu votre attention ?


Publié le 11/03/2014
Source : Dayli Geek Show





















vendredi 7 mars 2014

MGS V The Phantom Pain : Une durée de vie inquiétante


Hideo Kojima, maître, dieu, mais surtout père de la mythique saga des Metal Gear Solid, évoque son inquiétude au sujet de la durée de vie de son prochain bébé encore en développement. Un jeu impossible à finir ? 


On le sait, The Phantom Pain s'annonce gigantesque, et c'est aux journalistes d'IGN que Kojima exprime son inquiétude : 

"Les joueurs vont commencer à se plaindre de ne pas pouvoir terminer le jeu, il est trop immense pour être fini. The Phantom Pain a comme risque de ne pas pouvoir être terminé, il est 200 fois plus grand que Ground Zeroes !"
Il parle évidemment de finir le jeu à 100% et non de la trame principale.

"Je ne peux pas dévoiler le nombre de missions, mais il y en aura énormément. Il ne s'agit pas de terminer la trame principale ou bien les missions. Il s'agit plutôt de découvrir de nouveaux éléments, de nouvelles routes, de nouvelles manières de jouer." 
Avec de tels propos, Kojima ne fait que nous donner encore plus envie de jouer à ce prochain MGS ! En attendant nous pourrons patienter sur le prologue de celui-ci, Ground Zeroes qui sortira le 20 mars prochain, déjà pré-commander par mes soins !
Je vous ferais donc un test sur ce jeu attendu par tout les fans de Big Boss.
En attendant, l'attente se fait longue !


Publié le 07/03/2014
Source : Gameblog.fr


mardi 4 mars 2014

Batman Arkham Knight Confirmé !

Yop !


Annoncé il y a quelques instants, Batman Arkham Knight est confirmé sur PC, PS4 et Xbox One !

Ce nouveau volet permettra de conduire la Batmobile en plein Gotham pour la première fois ! L'histoire prendra place un an après les événements de l'épisode d'Arkham City. Batman devra affronter des ennemis très connus du comics comme le Pingouin, l'Epouventail, Harley Quinn et Double-Face.

Voici la vidéo du trailer officiel : 


Ca s'annonce bien excitant ! Bien sur cela reste de l'image de synthèse.

Et voici la vidéo des développeurs de l'équipe de Rocksteady, qui reprend la série !



Pour finir quelques images :







Le jeu est prévu pour fin d'année sans plus d'informations.

Publié le 04/03/2014
Source : Gameblog.fr








Final Fantasy Distant Worlds : Les morceaux inédits en France

Yop !

Uematsu père (Dieu ?) des plus belles mélodies de Jeux Vidéo et plus particulièrement des Final Fantasy. Accompagné de Arnie Roth, chef d'orchestre très connu.


Le 8 mars prochain, le palais des Congrès accueillera, Distant Worlds, l'orchestre symphonique reprenant les plus grand thèmes de la saga Final Fantasy !
Du premier au quatorzième FF, l'orchestre sera composé de 71 musiciens et 32 chanteurs, dirigé par le célèbre Arnie Roth. 
Pour leur venue en France, le concert mettra à l'honneur pas moins de 6 thèmes inédits : 


  • Answers : FF XIV : Realm Reborn
  • Light Eternal : Lightning Returns : FFXIII
  • Maria and Draco : FFVI
  • Hymn of the Fayth : FFX
  • Vamo Alla Flamenco : FF IX
  • Melodies of Life : FFIX

Voilà de quoi ravir les fans ! Surtout "Maria and Draco", le célèbre opéra de FFVI, qui s'annonce exceptionnel !


Voici un extrait de cette fabuleuse musique : 


Publié le 04/03/2014
Source : Gameblog.fr


samedi 1 mars 2014

Un développement de "Merde" pour Castlevania Lords Of Shadow 2

Yop !

"La majorité de l"équipe est consciente que le jeu que nous avons fait est une vraie merde"

Un développement de merde

C'est le 26 février dernier que Castlevania : Lords of Shadow 2 sortait d'outres tombes. Un jeu très attendu dés suite du succès du premier opus et de son épisode 3DS. 

Les premiers tests tombent, il est clair que pour la plupart, le jeu est très décevant.. Que ce soit au niveau graphisme, utilisant un moteur âgée, qu'au niveau du scénario étant très en dessous de ce que l'on pouvait attendre de cette suite ! 

En effet, pour la majorité le jeu déçois, surtout avec les reviews étrangères qui descendent un à un la bête. La presse française étant un peu plus clémente mais affirmant de grand défauts. 

Alors que s'est-il passé ? MercurySteam partant pourtant très bien sur la suite des aventures de Gabriel Belmont devenue Dracula. Et bien c'est un employé de MercurySteam, qui fournira les explications nécessaire à cet échec. Le keum ayant naturellement gardé l'anonymat. 

"La majorité de l'équipe est consciente que le jeu que nous avons fait est une vraie merde et n'a rien à voir avec la qualité du premier et de sa production. Personne n'est surpris pas les notes basses que nous avons."
Ca commence fort et il faut y aller pour sortir de tel propos ! Mais au moins il reconnait que leur production est un échec. Un échec basé essentiellement sur une seule personne : 

"S'il y a quelqu'un à blâmer ici, c'est Enric Alvarez. Il est celui qui a dirigé un développement brisé par rapport à ses propres critères, en surveillant les programmeurs, les designers, les artistes. Malgré son apparence sympathique auprès de la presse, il est même considéré comme un visionnaire dans le sillage de David Cage et Molyneux, ce mec a de sérieux problèmes. Il est malveillant et méchant, et depuis le succès de Lords of Shadow, son égo a gonflé au point qu'il ne dit même plus bonjour quand on le croise dans les couloirs. Sa défiance vis-à-vis de ses collègues est énorme. Beaucoup de gens de l'équipe ont découvert des fonctionnalités avec la presse, plutôt qu'avec les dirigeants - c'est incroyable. Et il n'y a pas de culture corporate... C'est juste une poignée de gens qui travaillent aveuglément pour un soi-disant visionnaire."

Castlevania Lords of Shadow 2

Donc le gros problème viendrait en partit du manque de directive prise de la part des fondateurs du studio, dont Enric Alvarez (sur l'image ci-dessus), incapable de diriger une équipe. 


"Le moteur du studio (celui avec plein de griffes) a été codé par deux mecs, dont l'un est un fondateur et ami proche d'Enric. L'accès au code source pour les nouveaux programmeurs afin qu'ils puissent l'améliorer ou le peaufiner est interdit, il y a donc des choses qui sont faites de manière dépassée. Parfois, les nouveaux en savent plus que leurs patrons. Cette structure a conduit à un processus de développement absurde, lent et bordélique, avec comme aboutissement un Lord of Shadow 2 qui est la parfaite conséquence de toutes ces causes. Toutes les idées de design étaient supervisées, enlevées et mutilées par Enric Alvarez. Plusieurs game designers en avaient marre et sont partis."

 Que dire après ca.. On comprend bien que ca na pas du être facile tous les jours ! Pourtant il n'y avait pas eu tous ces problèmes sur le premier opus en 2010, sans doute grâce à l'aide d'un grand homme : Hideo Kokima, père des Metal Gear Solid, mais n'ayant pas supervisé le projet pour le second opus. Il aurait pourtant du.
On compte pas moins de 35 licenciements durant le développement du jeu ! 

Pour conclure : 

"Au final, parce que tout n'est pas à jeter, j'aimerais dire que la vraie équipe derrière cette entreprise est formée à partir de gens incroyables. Si tous ces gens, qui n'ont pas le droit d'être promus à cause des dirigeants jurassiques, ont la chance de diriger l'entreprise, alors notre futur pourra s'éclaircir. Il y a tellement de passion et de talent ici, plus que je n'en ai vu ailleurs, mais c'est enfoui. J'espère que ceux qui liront ça comprendront ce que nous visons. Quelqu'un devait témoigner pour que ce ne soit pas du temps perdu après le lancement du jeu."

Il sera donc intéressant de surveiller le futur de MercurySteam et de voir comment elle réagit face à ces déclarations afin de savoir si tout cela est vrais ou juste exagéré face aux mauvaises réceptions du jeu par rapport au travail effectué durant ces quatre années de productions. 

Wait and see donc...

Gabriel Belmont


Publié le 02/03/2014

Source : GamerGen